Touche pas à ma forêt

Touche pas à ma forêt

3,5 hectares de forêt disparus en 3 jours. Le collectif "touche pas à ma forêt dit NON !!!

Il y a quelques mois, nous étions toutes et tous très heureux de retrouver une forêt entretenue et éclaircie:

 

DSC00771.JPG                        DSC00772.JPG 

 

Une forêt comme on pouvait la voir dans les années 1950:

 

la forêt 1.jpg                            la forêt 2.jpg

 

Une forêt où il faisait bon se promener.

Une forêt qui, dès les premiers rayons de soleil, nous offrait d'immenses plaisirs, des sentiments et des sensations agréables, une paix intérieure dont on a tant besoin.

Une richesse tellement jalousée par nos touristes.

Un cadre de vie exceptionnel pour les habitants toute l'année et pour des milliers de touristes dès le mois d'avril.

Un enjeu économique tellement important pour notre commune.

 

Et puis, dès les premiers jours de mars, on a vu arriver ces machines infernales, avalant notre forêt en trois jours.

 

DSC00842.JPG               DSC00849.JPG

 

Et voilà le résultat:

 

DSC00863.JPG             DSC00865.JPG  

 

Un sol couvert de branchage et de déchets de bois, un terrain labouré et meurtri par les engins.

 

Et nos pins me direz-vous?

 

DSC00862.JPG              DSC00861.JPG

 

DSC00857.JPG              DSC00859.JPG

 

 

Cette parcelle numérotée 46, fait partie, je cite l'ONF, "de la liste des principales coupes de bois devant intervenir au cours de l'hivers 2014, 2015 dans la forêt domaniale située sur votre territoire communal".

Cette liste comporte 6 parcelles dont trois entre la zone du phare et la Terrière, les parcelles les plus fréquentées.

Deux solutions étaient possibles, toujours d'après l'ONF:

            - soit d'éclaircir les peuplements afin de permettre aux meilleures tiges de mieux se développer ( amélioration); seuls 20 à 30% des tiges sont alors enlevées,

            - soit de renouveler le peuplement en exploitant les vieux arbres au profit de semis naturels (régénération); tous les arbres sont retirés en 1 ou 2 passages.

 

Vous l'avez compris le choix s'est porté sur la régénération. Mais alors, qu'est-ce qu'un vieil arbre?

 

En 2008, l'ONF informait les visiteurs de la forêt par ces panneaux sur la longévité des pins:

 

DSC00801.JPG           DSC00802.JPG

 Sur ce panneau de 2008, la longévité d'un pin maritime est de 200 ans.

 

En 2014, voilà ce que les panneaux affirmaient:

 

DSC00704.JPG           panneau 2014.jpg

Longévité 100 ans !

En 6 ans les pins maritimes ont perdus 100 ans de longévité.

 

Sachez que les pins coupés sur cette parcelle 46 avaient tout juste une cinquantaine d'années.

Pour connaitre l'âge d'un pin, il suffit de compter les cernes des troncs. Les cernes sont assez épaisses à la naissance du pin, puis plus étroites en vieillissant.

 

DSC00851.JPG

 

 

La coupe de cette parcelle 46 aurait du être tout au plus d'éliminer les arbres qui pouvaient éventuellement présenter un danger pour les promeneurs mais en aucun cas une coupe rase.

 

Où sont passés les engagements de l'ONF: préservation des richesses naturelles et de la biodiversité, perception paysagère et accueil du public, éléments majeurs caractérisant notre massif forestier?

 

En regardant le journal télévisé de TF1 ce dimanche 15 mars 2015, nous avons peut-être un élément de réponse. En effet, la France manque cruellement de bois pour fabriquer ces plaquettes destinées à alimenter les chaudières à plaquettes et granulés.

Encore une fois, rappelez-vous, l'ONF, dans ses engagements, précise que la productivité des massifs forestiers dunaires ( notre forêt ) est très faible et les produits ( les pins ) sont médiocres.

 

 

 

Allons nous laisser partir notre forêt en plaquettes?

 

Le collectif "Touche pas à ma forêt" dit NON, surement pas dans ces conditions !!!

 

 



15/03/2015
16 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 408 autres membres