Touche pas à ma forêt

Touche pas à ma forêt

Restons plus que jamais des sentinelles averties !!!

"Restons plus que jamais des sentinelles averties dans ce monde vertigineux où les intérêts financiers de quelques uns conduisent à des choses déraisonnables, démesurées, folles, bouleversant notre cadre de vie, notre espace de liberté, notre part de rêve..."

Car, après la parcelle 47, à l'angle de la rue des Cabanes et de la rue des Citronniers:

 

DSC00894.JPG

 

DSC00750.JPG

 

après la parcelle 46, sur la route du Phare à La Terrière, en bordure du Pique-Nique de la Dune de Paris:

 

DSC00863.JPG

 

DSC00865.JPG

 

ces deux coupes étant planifiées en entretien en 2006, 2016 et 2018 pour la "46" et 2007 pour la "47" (planning non respecté),

on doit s'attendre, sauf contre-ordre dû à notre intervention et surtout celles, très attendues, de nos Ministres et de nos responsables politiques, à de nouvelles coupes.

 

Bien que planifiée en 2007, 2017 et 2019, la coupe 48, entre la coupe 46 et la 47, donnant sur la rue des Citronniers, semble prête pour un nouveau massacre. Les chênes verts ont déjà été enlevés et l'ONF nous signale, par un panneau, qu'il s'occupe de notre forêt (on sait déjà comment il pratique).

 

DSC00900.JPG

 

DSC00901.JPG

 

DSC00902.JPG

 

DSC00910.JPG

 

DSC00907.JPG

 

On aimerait pourtant garder notre forêt ainsi nettoyée.

 

Mais cette parcelle 48 n'est pas la seule.

Plus au nord, à la limite de notre territoire communal, la parcelle 37, non loin de la dune grise, devrait subir le même sort.

 

DSC00889.JPG

 

DSC00890.JPG

 

Et cette fois, à quelques mètres seulement de la dune grise, la parcelle 38 est toute prête également.

 

DSC00888.JPG

 

Voilà encore trois bonnes raisons pour rester mobilisés et continuer notre recrutement au sein du collectif "Touche pas à ma forêt".

Les vacances de printemps et, bientôt, les vacances d'été vont nous permettre d'informer tous les touristes, propriétaires ou pas de résidences, mais tellement attachés à la forêt.

Ils doivent savoir également que, pour des intérêts purement financiers, notre cadre de vie , notre espace de liberté, notre part de rêve sont bouleversés par des comportements déraisonnables et irresponsables et des actions démesurées. Nous devons toutes et tous nous élever contre le massacre de notre forêt et, malheureusement, de bien d'autres en France.

 



15/04/2015
6 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 408 autres membres